Le président du comité politique du mouvement Amal Ahmed Nejib Chebbi a qualifié les décisions prises par le président Kais Sied le 25 juillet de « coup d’Etat. »
Invité de Studio Shems mercredi, Chebbi a tenu pour responsable « de la paralysie du pays les présidences de la République, du gouvernement et du parlement, suite à leurs conflits. »
Chebbi a condamné entre autres, « la gouvernance individuelle et l’isolement du pays dans le cadre de la crise financière. » estimant que ceci pourrait mener « aux scénarios libanais et libyen. »
Il a assuré que « la Tunisie a besoin actuellement d’un gouvernement de salut et d’un programme de sauvetage. »
Pour lui, le gouvernement Bouden est « illégitime ».