L’ancien dirigeant au mouvement Ennahdha Abdeltif Mekki a assuré jeudi, que « certaines idées d’Ennahdha peuvent être exploitées dans un nouveau parti, à l’instar de la réconciliation entre l’Islam et la démocratie, la modernité et les valeurs contemporaines. »

« Nous avons décidé de créer un nouveau partir et une commission de règlement de la situation dans le pays. »

 
Mekki s’est engagé à « transformer les voix des Tunisiens en projets. »