Me Imed Ben Halima a considéré mercredi, que « sans Abir Moussi, la présidente du parti Destourien Libre, le président de la République n’aurait pas pu prendre les décisions du 25 juillet. »
Ben Halima a ajouté dans Studio Shems que « Kais Saied ne veut pas dissoudre le parlement car il craint que Abir Moussi prenne la tête des élections. »
Il a ajouté que le président s’oriente vers la dissolution des conseils municipaux.