Le président du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) Youssef Bouzakher a considéré, jeudi, que le décret présidentiel, qui met fin aux avantages des membres de l'instance, « a été publié pour exercer une pression sur le CSM. »
Lors de son intervention dans Studio Shems, Bouzakher a déclaré « qu’un décret relatif à la réforme judiciaire était attendu. »
Il a ajouté par ailleurs, que « les primes et avantages des membres du CSM ne sont pas un secret, et sont publiés dans le JORT. »