Le député au parlement suspendu, Hatem Mliki, a dénoncé, mardi les nombreuses démissions à la présidence de la République pendant le mandat de Kais Saied, commentant ainsi la démission, hier, de son chef de cabinet, Nadia Akacha.
Invité de La Matinale du mardi 25 janvier, Hatem Mliki a considéré que « les multiples démissions à la présidence de la République deviennent remarquables, » mettant en garde contre « toutes les personnes qui ont accès aux secrets de la présidence et de l’Etat. »
Mliki a parlé « d’ambiguïté » à la présidence de la République, surtout que « les raisons des démissions sont inconnues. »