Le doyen Fadhel Moussa a exprimé son mécontentement face aux « déclarations du président de la République Kais Saied qui rejette la Constitution de 2014. »
Invité de La Matinale de Shems Fm, lundi, Fadhel Moussa a assuré que « Kais Saied a contribué dans l’élaboration de la Constitution de 2014, notamment le chapitre relatif à la liberté de conscience. »
Il a estimé que « le référendum pourrait évoquer l’annulation de la Constitution de 2014. »
Moussa a suggéré par ailleurs, « l’amendement et la révision de la Constitution de 2014, le changement du régime en régime semi-présidentiel… sans abandonner la version complète de la constitution. »