Le magistrat Afif Jaidi a déclaré mardi 16 août, que «pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie que l’Etat refuse d’appliquer une décision judiciaire. »
Invité de Studio SHems, Jaidi s’est interrogé: « Sommes-nous dans un État de droit ou d’un État du fait accompli? »

« On n’a pas peur pour nos collègues ni pour la justice, mais on craint pour la notion de l'État. »