La présidente du parti destourien Libre Abir Moussi a mis en doute les procédures des élections législatives prévues pour le 17 décembre prochain.
invitée de Studio Shems, mercredi 17 août, Moussi a ajouté que « le rendez-vous du 17 décembre n’est pas certain, la déclaration d’une seule personne sur 12 millions ne m’engage en rien. »
Elle a indiqué que « le président de la République Kais Saied a tenu à organiser le référendum le 25 juillet car c’est dans son intérêt.»
Elle s’est par ailleurs interrogée sur la possibilité de tenir les élections législatives en l’absence d’une loi électorale.