Le secrétaire général du mouvement Echâab Zouhaier Maghzaoui a estimé jeudi 18 août, que « le président de la République aurait dû parapher la nouvelle Constitution lors d’une vraie cérémonie. »
Invité de Houna Shems, Maghzaoui a précisé que « les forces nationales, les partis politiques qui soutiennent le processus du 25 juillet et des représentants de pays étrangers auraient dû être présents lors de la cérémonie. »
«Le choix du président n’était pas judicieux. »a-t-il indiqué.