Le dirigeant au sein du Congrès pour la République, Samir Ben Amor, a affirmé aujourd’hui, 15 novembre 2016, que les structures du parti n’ont pas encore pris de décision concernant sa fusion au sein du Mouvement Tunisie Volonté (Harak Tounes Al-Irada), ou n’importe quel autre parti politique.

Samir Ben Amor a fait remarquer que le secrétaire général du CPR, Imed Daïmi, avait annoncé à la date du 19 décembre 2015, la dissolution du parti ; chose qui n’a pas été possible car la dissolution du parti doit être votée aux deux tiers et ce lors d’un congrès extraordinaire.

Ben Amor a, par ailleurs, annoncé la formation d’un comité politique temporaire ayant pour fonction de diriger le parti jusqu’à la tenue d’un congrès extraordinaire ; et ce avant de faire remarquer que le conseil national tenu samedi, 13 février 2015, n’a pas les prérogatives lui permettant la dissolution du parti.

Rappelons que le secrétaire général du CPR, avait annoncé aujourd'hui, 15 février 2016, la fusion du CPR au sein du Mouvement Tunisie Volonté et ce dès l'obtention de l'autorisation d'exercer.

Cette fusion avait été déjà décidée lors du conseil national extraordinaire tenu samedi, 13 février 2016.