Le site Inkyfada faisant partie des médias internationaux ayant accès aux documents fuités du cabinet Mossack Fonseca (Panama Papers), a publié dans la nuit du lundi 4 avril 2016 le premier nom tunisien apparaissant dans les échanges de mails. Le nom de l’homme politique Mohsen MARZOUK ressort d’un échange de mail avec le cabinet panaméen.

Directeur de la campagne électorale du candidat Béji CAÏD ESSEBSI, en décembre 2014 entre les deux tours de la présidentielle, Mohsen MARZOUK aurait adressé un mail à Mossack Fonseca. Il avait demandé, selon inkyfada, la procédure à suivre et les honoraires du cabinet relatifs à la constitution d'une société offshore qu’il nomme déjà MM Business.

L’échange de mail est alors lancé, le cabinet panaméen demande davantage d’informations concernant son nouveau client potentiel et surtout par quel moyen il a découvert le cabinet. Mohsen MARZOUK se présente alors comme étant résidant tunisien voulant faire des affaires l’international et qu’un intermédiaire à Genève en Suisse lui aurait parlé de Mossack Fonseca. De plus le directeur de la campagne électorale de celui qui deviendrait président de la République fait savoir qu’il connait déjà un client du cabinet, qui utilise leurs services pour une entreprise au Panama.

Le cabinet panaméen finit par orienter Mohsen MARZOUK vers l’assistante d’un avocat chargé de l’accompagner dans la constitution de la société offshore. Toujours selon la même source, Inkyfada, Mohsen MARZOUK ne répond plus aux mails du cabinet malgré les relances de l’assistante dont la dernière date du mois d’avril 2015.