Suite à des informations autour de la tenue d’une grève, les 3,4 et 5 juillet 2017 à la radio Cap FM, la direction de la radio a tenu à préciser dans un communiqué publié ce lundi, que seulement deux employés, sept techniciens et deux journalistes parmi 62 employés dela radio, ont appelé à cette grève.


La direction de Cap FM a assuré que ces derniers ont été suspendus, pour avoir tenté à multiples reprises d'entraver la bonne marche de la radio et à propager des rumeurs.


Cap FM a exprimé, dans le communiqué, son étonnement face à l’attitude de certains membres du syndicat qui dans la situation actuelle n'ont pas joué leur rôle habituel d'intermédiaire.


La radio a blâmé aussi les autres médias pour avoir publié cette information sans vérifier son authenticité, et en ne se basant que sur une seule version.