Nabil Baffoun, membre de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a réitéré, jeudi, l’engagement de l’instance à organiser les élections municipales dans les délais impartis (le 17 décembre 2017) et dans les meilleures conditions.

” L’ISIE est tout à fait prête à organiser les élections municipales dans les délais fixés “, a-t-il assuré dans une déclaration à l’agence TAP soulignant la détermination des autorités (Présidence de la République, Présidence du gouvernement et le Parlement) à réussir ce rendez-vous électoral.

Selon Baffoun, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) n’a pas, jusque-là, annoncé son incapacité à parachever la composition de l’instance électorale avant septembre courant comme il n’a pas exprimé son intention de renoncer à l’adoption du code des collectivités locales avant décembre prochain.

” Le gouvernement est déterminé à aller de l’avant dans le processus électoral à travers la création des tribunaux administratifs dans les régions et la publication des décrets relatifs aux élections “, a-t-il soutenu.

Au moment où les organisateurs des élections assurent que les préparatifs des municipales vont bon train et que cette échéance électorale pourrait être organisée dans les délais impartis, plusieurs composantes de la scène politique poussent vers le report de ce rendez-vous prévu pour le 17 décembre 2017.

Huit partis politiques avaient récemment souligné l’impossibilité d’organiser les élections municipales dans leur date prévue (le 17 décembre prochain) tant que plusieurs conditions nécessaires sur les plans administratif, logistique et juridique ne sont pas encore réunies.

Il s’agit de Machrou Tounes (Projet de la Tunisie), Afek Tounes, Al-Joumhouri, la Tunisie d’abord, Al-badil Ettounsi (l’alternatif tunisien), Al-Massar, Alwatan Al Mouwahad et le parti du Travail patriotique et Démocratique (PTPD).

TAP