La présidente de l’Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat Wided Bouchamaoui a tenu le gouvernement de Youssef Chahed pour responsable, de l’intégration de la Tunisie dans la liste noire des paradis fiscaux adoptée hier par l’Union européenne.


En marge de sa présence lors d’une conférence de presse, Buchamaoui a espéré que « ce classement est une erreur, parce que rien ne prouve que la Tunisie est un paradis fiscal. »
Elle a ajouté : « peut-être que la Tunisie n’a pas présenté les élémentss nécessaires au bon moment. » elle a assuré par ailleurs, que « des ambasseurs lui ont assuré qu’on peut remédier la situation lors du prochain entretien, durant lequel la Tunisie présentera des précisions afin de corriger cette injustice. »