La réunion du président de la République, Béji Caïd Essebsi avec les parties signataires du document de Carthage a démarré, samedi, au palais de Carthage.
 
Prennent part à cette réunion, les secrétaires généraux de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), ainsi que la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA).
 
Y sont présents également, les dirigeants des partis Nidaa Tounes, Ennahdha, Machrou Tounes, Al-Massar, Al-Moubadara et l’Union patriotique libre (UPL).
 
Cette rencontre se tient, rappelons-le, une semaine après une réunion convoquée par le chef de l’Etat vendredi 5 janvier. Elle intervient suite au déclenchement de mouvements de protestation dans plusieurs régions du pays. Des actes nocturnes de pillage et de vandalisme ont été enregistrés durant la semaine dernière.
 
A noter que la présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne, Radhia Jerbi s’est également jointe à la rencontre de Carthage ce samedi. Béji Caïd Essebsi avait annoncé vendredi dernier avoir reçu une correspondance de l’UNFT demandant à rejoindre les signataires du Document de Carthage.
 
Les représentants des partis Afek Tounes, Echaab et Al-Joumhouri étaient absents à la réunion. Afek Tounes avait décidé la semaine dernière de se retirer de la liste des signataires du Document de Carthage.