La secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport, Sarra Rejeb, a annoncé, mardi, le démarrage prochain du changement de l’aéroport militaire de Remada en aéroport civil, après l’achèvement des études ayant démontré que l’opération de changement coûtera 22 millions de dinars.

 

Et d’ajouter, lors d’une pélnière à l’ARP, consacrée à l’approbation de l’adhésion de la Tunisie à la convention de Montréal sur le transport aérien, que ”la libéralisation du ciel tunisien en cours de négociation avec l’Union européenne (UE) permettra de dynamiser le transport aérien tunisien, en l’occurrence les vols internes “.

 

Il est à noter que l’Accord sur l’Open sky ou ciel ouvert concernera tous les aéroports tunisiens, à l’exception de l’Aéroport international Tunis-Carthage.

Rejeb , par ailleurs, affirmé que Tunisair maintiendra le tarif du vol entre l’aéroport de Carthage et celui de Tozeur-Nefta, évoquant des problèmes structurels dans plusieurs aéroports tunisiens (défaillance de la flotte et irrégularité des vols et de leur rendement…).