Nidaa Tounes a salué dimanche la décision de fusion prise par l’Union patriotique libre avec le mouvement. Une décision que Nidaa Tounes qualifie d’importante et motivée par le désir de mettre en place un projet politique démocratique qui répond aux objectifs nationaux, garantit l’équilibre politique et protège la Tunisie de tous les dangers qui la guettent.

Le bureau politique élargi de Nidaa Tounes s’est réuni en fin de matinée dans la ville de Monastir, en présence des membres du groupe parlementaire et de coordinateurs régionaux à l’occasion de la commémoration du 55e anniversaire de la fête de l’Evacuation et en prévision du congrès national du parti prévu le mois de janvier prochain.
La rencontre s’est par ailleurs penchée sur la situation politique dans le pays.

Nidaa Tounes a appelé à l’ouverture d’un débat entre toutes les forces et personnalités nationales modernistes qui aura pour mots d’ordre l’évaluation et le dépassement dans le but d’asseoir une entente nationale et républicaine autour du projet de Béji Caid Essebsi.

Dans une déclaration, Nidaa Tounes rappelle sa position en faveur d’un changement urgent et global de l’équipe gouvernementale pour mettre fin à la détérioration de la situation économique et sociale et à la crise politique qui menace la transition démocratique.

L’UPL a décidé de fusionner avec le mouvement “Nidaa Tournes” et de mandater le président du parti pour prendre les dispositions nécessaires afin de concrétiser et parachever la fusion.

Cette décision a été prise plus tôt dans la journée, à l’issue de la réunion du bureau politique du parti, tenue à Sousse.

La porte-parole de l’UPL, Samira Chaouachi, avait déclaré, à l’agence TAP, à la clôture des travaux de la session extraordinaire du Conseil national du parti, dimanche à Sousse, que “le bloc parlementaire de l’UPL décidera de se retirer du bloc de la Coalition nationale s’il s’avère que ce dernier soutient le chef du gouvernement, Youssef Chahed, et compte former un projet politique pour accéder au pouvoir”.