Le tribunal de première instance de Sousse 2 a reporté, au 15 janvier 2019, l’annonce du verdict dans l’affaire des logements sociaux d’Enfidha. Les six gardés à vue pour occupation nocturne de logements de manière illégale et avec usage de la force ont comparu, mardi 8 janvier, dans cette affaire.

Me Nadia Ouerghi, membre des avocats de défense des accusés, fait savoir à l’agence TAP que le tribunal a rejeté la demande de mise en liberté de cinq détenus et décidé d’examiner la demande concernant le sixième accusé qui souffrirait de contusions oculaires.

Le tribunal a décidé, en outre, de reporter, au 5 mars, l’examen du dossier de cinq autres accusés dans la même affaire qui ont comparu en état de liberté du fait que l’un d’eux n’a pas reçu la convocation.

Des familles et des groupes d’individus ont squatté, dans la nuit du réveillon 2019, plusieurs maisons construites par le ministère de l’Equipement et de l’Habitat, à l’entrée de la ville d’Enfidha, revendiquant leur droit de s’y installer.

Les maisons en cours de finalisation et non encore attribuées ont été évacuées, par les forces de l’ordre, dans la nuit du 2 au 3 janvier.