En marge de sa participation lundi à la 40ème session ordinaire du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, le président de la République Beji Caïd Essebsi a renouvelé son maintien au projet relatif à l’égalité homme-femme dans l’héritage.
Le président de la République a rappelé que « Bourguiba a été critiqué quand il a présenté le Code du statut personnel en 1956, mais aujourd’hui tout le monde le remercie. »