La Commission des finances, de la planification et du développement de l’Assemblée des représentants du peuple a approuvé, mercredi 22 mai, la demande de l’Etat tunisien de sortir sur le marché financier international pour l’émission d’un emprunt obligataire de 800 millions de dollars ou d’euros (selon la situation du marché en vue de financer le budget de l’Etat pour l’année 2019).

13 députés ont voté pour et deux autres -Mongi Rabouti et Rim Madou- ont voté contre cette sortie lors d’une séance d’audition du ministre des Finances, Ridha Chalghoum.

Pour Mongi Rabouti, cet emprunt va aggraver la situation d’endettement de la Tunisie envers les institutions financières internationales, estimant que son montant est très élevé.

Il s’agit, selon lui, d’une mauvaise démarche qui menace l’économie tunisienne.

Le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a fait remarquer toutefois que “la Tunisie a besoin de mobiliser des ressources à travers des emprunts extérieurs et de fournir de la devise au pays”.

Pour mémoire, la Commission des finances, de la planification et du développement avait rejeté, auparavant, la demande d’émission de cet emprunt suite à la demande du gouvernement déposée auprès de l’Assemblée, le 3 mai 2019.