Dans une déclaration accordée à ShemsFM en marge d'une conférence de presse organisée à la capitale, le porte-parole du Front Populaire, Hamma Hammami, a tenu responsable l'État égyptien de la mort du président islamiste déchu, Mohamed Morsi.

Hammami a demandé la mise en place d'une commission indépendante pour déterminer les causes de la mort. 

À noter que le président égyptien déchu est décédé alors qu'il comparaissait au tribunal comme accusé de complot avec des forces étrangères.