Une enquête nationale réalisée par l’institut national des statistiques, en collaboration avec l’organisation de l’UNICEF a dévoilé que 22 pour cent des enfants sont victimes de violences corporelles.

Les résultats de l’enquête par grappes à indicateurs multiples sur la mère et l’enfant en Tunisie pour l’année 2018 réalisée sur un échantillon de 12 mille familles a démontré que 88 pour cent des enfants dont la tranche âge varie entre 1 et 14 ans ont été sévèrement punis et 84 pour cent ont été victimes de violences verbales et psychologiques, alors que 22 pour cent ont subi des violences physiques.

Les garçons sont soumis à des violences corporelles plus que les filles (89 pc contre 87 pc) selon cette enquête ajoutant que 1 sur 5 des personnes sont convaincus que les violences physiques sont nécessaires.

La représentante de l’UNICEF a déclaré lors d’une conférence organisée aujourd’hui à Tunis que la moyenne de l’allaitement naturelle est faible en Tunisie et ne dépasse pas 13 pour cent, précisant que 8 pour cent des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance et 17 pour cent d’obésité.

Les résultats relatifs aux indicateurs de la vie saine de l’enfant et de la mère ont été présentés à cette occasion. Cette enquête révèle que 86 pour cent des familles tunisiennes bénéficient de l’eau potable, 97 pc des services sanitaires et 90 pc des services de santé de base.

S’agissant des services des médias et des moyens de communication, l’enquête a fait savoir que 97 pour cent des familles tunisiennes possèdent des téléphones portables et des téléviseurs, signalant que 58 pour cent des femmes naviguent sur internet contre 69 pour cent des hommes.

Le directeur général de l’institut national des statistiques Adnen Lassoued a mis l’accent sur les disparités d’achèvement scolaires, expliquant que la moyenne d’achèvement des études au niveau de l’enseignement primaire est de 95 pour cent, celle de l’enseignement de base est de 74 pc alors que le pourcentage d’achèvement scolaire dans l’enseignement secondaire s’élève à 49 pour cent. 

(TAP)