Le président de la République Béji Caïed Essebsi a été inhumé, samedi, vers 15H10 au carré de la famille Caïed Essebsi au cimetière du Jellaz.

Arrivé au Jellaz, le cercueil de Béji Caïed Essebsi a été transporté par un véhicule militaire à travers les ruelles du cimetière vers le mausolée de Belhassen Chedli où le Mufti de la République Othman Battikh présida la prière funéraire avant de réciter la Fatiha à la mémoire du défunt.

Des coups de canon ont été tirés en l’honneur de feu Caïed Essebsi, chef suprême des forces armées. Un détachement des trois armées de la terre, de la mer et de l’air a ensuite rendu les honneurs au défunt avant de transférer le cercueil au carré de la famille où Caïed Essebsi fut inhumé, en présence des membres de sa famille, du président de la République par intérim, Mohamed Ennaceur, du chef du gouvernement Youssef Chahed et du premier vice-président chargé des affaires du parlement Abdefattah Mourou.

Ont notamment assisté aux obsèques, le ministre représentant spécial du président de la République, Lazher Karoui Chebbi, des membres du gouvernement ainsi que des personnalités politiques, sportives et culturelles, outre les représentants des missions diplomatiques tunisiennes à l’étranger et des missions diplomatiques accréditées en Tunisie. 

Plusieurs Tunisiens, qui se trouvent devant le Palais de Carthage et tout au long de l’itinéraire que prend le cortège funèbre du président Beji Caied Essebssi, ont fait leur dernier adieu à BCE, avec des youyous et en chantant l’hymne national.