Les agents de l’Institut National du Patrimoine (INP) sont intervenus ce jeudi, pour enlever la peinture faite récemment par des jeunes.
Le ministère des Affaires Culturelles a estimé que la modification apportée sur les monuments historiques est considérée comme une atteinte au patrimoine, ce qui est interdit par le code de protection du patrimoine.
Le ministère a assuré par ailleurs qu’il encourage les initiatives d’embellissement des villes, mais « seul l’INP est apte à intervenir sur les lieux et monuments historiques. »