La députée parti destourien Libre Abir Moussi a demandé une motion d’ordre pendant que les députés prêtent serment.
Abir Moussi conteste l’absence de certains députés « ce qui rend le processus de prestation de serment illégale » selon elle.
D’autre part, Rached Ghannouchi le président de la séance inaugurale de la session parlementaire 2019-2024, a déclaré que « seuls les députés ayant prêté serment peuvent avoir droit à la motion d’ordre. »