L’établissement de la télévision tunisienne (ETT) a dénoncé le brouillage de la transmission en direct de la plénière de dimanche 8 décembre sur la chaine Al Wataniya 2. Ces pratiques sont de nature à entraver l’action du parlement, regrette l’institution dans une déclaration.

L’institution condamne le brouillage d’un service public soucieux de rester à égale distance de toutes les parties politiques.

La télévision tunisienne appelle la présidence du parlement à l’urgence d’agir pour éviter que pareils agissements ne se reproduisent.

L’ETT appelle tous les acteurs politiques et parlementaires à ne pas instrumentaliser l’incident et à faire preuve de neutralité afin de permettre au service public, garant de la liberté d’expression et du droit du citoyen à l’information loin de toute manipulation, d’accomplir sa mission dans les meilleures conditions.

La plénière tenue dimanche a été marquée par de vives tensions sur fond du sit-in observé par les députés du Parti destourien Libre (PDL) dans la tribune du président du parlement.

Abir Moussi président du groupe parlementaire du PDL a déclaré lundi au cours d’une conférence de presse au siège du parlement que le fait de voir certains députés brandir le signe de Rabaa face aux caméras de la télévision tunisienne pour éclipser son intervention reflète le chaos et la dictature qui règnent dans l’enceinte parlementaire.