Le ministère de la Défense dément les informations relayées sur l’interception de drones à l’intérieur des frontières tunisiennes.

Le département affirme que les drones en question n’ont pas franchi le domaine aérien tunisien et qu’ils étaient au dessus de la ligne de traçage à l’intérieur du territoire libyen.

Dans un communiqué publié vendredi, le ministère assure que les patrouilles militaires sont déployées le long de la bande frontalière, prêtes à tirer sur tout corps suspect qui s’infiltre dans l’espace aérien.

Le département appelle les médias à la nécessité de vérifier l’information avant sa publication et de la recueillir auprès des sources officielles (parties sécuritaires et militaires), respectant, ainsi, le droit du citoyen à une information précise et exacte.