Le bureau politique du mouvement Echaab a décidé de participer au gouvernement d’Elyes Fakhfakh et de lui accorder la confiance, a déclaré, vendredi, le député et dirigeant d’Echaab, Salem Labiadh.

Echaab obtiendrait les deux portefeuilles de la Formation professionnelle et de l’emploi et celui du Commerce dans le futur gouvernement de Fakhfakh, a-t-il indiqué à l’agence TAP. Pour le ministère de la Formation, le candidat d’Echaab est Fethi Belhaj, membre du bureau politique et le candidat du parti pour le ministère du Commerce est le dirigeant Mohamed Msellini.

Labiadh a souligné également que son parti est en principe d’accord avec le document contractuel du gouvernement et le considère comme une déclaration politique qu’il avait réclamée pour déterminer le programme du gouvernement et tracer ses principaux objectifs.

Echaab, a-t-il dit, insiste sur la dimension sociale du gouvernement, la révision des législations portant sur la politique monétaire et financière, la résolution du problème de l’emploi précaire, en particulier, en ce qui concerne les enseignants délégués dans le primaire et le secondaire, l’emploi dans la maintenance et les ouvriers de chantiers.

Le mouvement Echaab examine actuellement les CV des candidats pressentis pour le gouvernement Fakhfakh sur la base des critères de la compétence et de la probité et de la lutte contre toute forme de normalisation (avec l’entité sioniste), a ajouté Salem Labiadh.

“Nous considérons que tout retard dans l’annonce du gouvernement est une perte de temps et espérons que cela n’a pas pour dessein le grand partage du butin, pour entamer dans les plus proches délais, le vote de confiance pour le gouvernement”, a estimé Labiadh.

Rappelons que Fakhfakh devrait présenter, ce vendredi, vers 18h00 au président de la République, le bilan des concertations autour de la formation du gouvernement.