Le secrétaire général de l’Union Générale du Travail Nourredine Taboubi a assuré mardi 18 février que « toutes les parties, et surtout celles qui dirigeront le pays, doivent réviser l’histoire du pays avant tout. »
En marge de l’inauguration du congrès de la Fédération générale des agents du ministère de la Justice, Taboubi a assuré que « dans les prochaines heures, le peuple tunisien aura un gouvernement. »
Taboubi a estimé que « le peuple doit se réveiller. »