Abdellatif Mekki, proposé au poste de ministre de la Santé dans le gouvernement d'Elyes Fakhfakh, est diplômé en biochimie. Il devient par la suite médecin.

Militant politique, il est secrétaire général de l’Union générale tunisienne des étudiants.

Il s’inscrit en troisième cycle de biochimie dynamique mais se voit exclu sans motif le 13 décembre 2002, le conduisant à entamer une grève de la faim illimitée le 7 février 2004. La même année, il obtient finalement un diplôme d’études approfondies puis un doctorat en 2009.

Après la révolution de 2011, il mène la liste du mouvement Ennahdha dans la circonscription du Kef lors des élections qui ont eu lieu la même année. Il a été élu à l’assemblée. En décembre 2011, il devient ministre de la Santé dans le gouvernement Hamadi Jebali. En avril 2012, pour ne pas cumuler ces deux fonctions, il quitte son siège à l’assemblée. Il est reconduit dans le gouvernement Ali Larayedh, avant d’être élu à l’Assemblée des représentants du peuple lors des élections législatives du 26 octobre 2014.

Abdellatif Mekki est marié et père de quatre enfants.