Le chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh a assuré mercredi, lors de son discours à la plénière de vote de confiance, que « le progrès et la sécurité de la Tunisie dépendent du progrès et de la sécurité du Maghreb Arabe. »
Elyes Fakhfakh a ajouté que « la Tunisie fait partie de la nation islamique et sera toujours en faveur des causes justes, à leur tête la cause palestinienne. »
Il a indiqué par ailleurs que « la Tunisie restera fidèle à ses engagements envers ses amis européens et toutes les conventions internationales signées. »