Le président du bloc parlementaire La Coalition Al Karama Seif eddine Makhlouf a exprimé son regret quant au recours du chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh au dialecte tunisien dans son discours prononcé à l’ouverture de la séance plénière consacrée au vote de confiance au gouvernement.
« Le dialecte est réservé aux cafés et non aux discours officiels. »a-t-il déclaré. « Il est incapable aussi d’improviser.»