Le président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) Chawki Tbib a mis en garde « contre « la libanisation » de la Tunisie, dans le cadre de la guerre régionale par procuration. »
Tbib a déclaré que « la législation relative au contrôle du financement des partis est incomplète, » considérant que « cette situation ne peut pas se poursuivre car c’est un danger pour la démocratie. »