Le président de la commission de la quarantaine au ministère de la Santé Mohamed Rebhi a indiqué, lors d’une conférence de presse mercredi, que « toute personne qui refuse de se conformer à l’auto-isolement, le ministère peut l’obliger à résider dans un centre de confinement, en plus des pénalités qui peuvent être imposées. »
« La capacité d’accueil des centres de confinement est large. »a-t-il assuré.