Le président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) Yassine Jelassi a assuré, jeudi, lors du sit-in de protestation des journalistes à la place de La Kasbah en marge de la journée de colère, que « le militantisme se poursuivra même après la grève prévue pour le 10 décembre. »
Jelassi a ajouté qu’il n’y aura pas « de marchandage au sujet de la convetion-cadre des journalistes que le gouvernement a refusé de publier au JORT, malgré la décision du tribunal administratif. »
« Aussi, il n’y aura pas de marchandage au sujet des situations précaires des journalistes, ni au sujet de réforme des médias confisqués et des médias publics. »a-t-il ajouté.