Le parlement a approuvé mardi, - avec 91 voix pour 3 abstentions et 3 refus - l’ajout d’un point au planning d’aujourd’hui, qui consiste à débattre de la situation générale du pays, en la présence d’un représentant du gouvernement conformément à l’article 110 du règlement intérieur de l’ARP.