Youssef Ben Brahim est le nouveau ministre de la Culture après le remaniement ministériel du gouvernement Hichem Mechichi.
Youssef Ben Brahim est un natif du 25 juin 1973 de la ville de Takelsa relevant du Gouvernorat de Nabeul, au Cap Bon, où il fait ses études primaires et secondaires.
Après des études supérieures à la Faculté des Sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, promotion 1996, il rejoint la prestigieuse Université américaine privée dans l’Etat de Washington « Americain University Washington College of Law » (promotion 2007).
Ce haut cadre de l’administration tunisienne est également un ancien de l’Ecole Nationale de l’Administration (ENA) où il décroche un autre diplôme en 2000.
Le nouveau ministre pressenti, est un connaisseur du secteur culturel et des divers départements et institutions relevant du ministère. Jusqu’à sa nouvelle nomination, il occupe, depuis mars 2020, le poste de Chef de Cabinet de l’ancienne ministre de la Culture, Chiraz Laatiri, après l’avoir occupé sous Latifa Lakhdar, entre 2015 et 2016.
Depuis qu’il est au ministère de la Culture, il a occupé, depuis 2001, plusieurs postes de responsabilités dont celui de Conseiller des Services publics au sein du ministère et de Directeur Général de l’Organisme Tunisien des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins (OTDAV).
Après ce remaniement qui a couvert 11 ministères, le nouveau gouvernement Mechichi sera bientôt soumis au vote à l’Assemblée des représentants du Peuple (ARP). Une fois la liste des nouveaux ministres est adoptée, Ben Brahim sera le 10ème ministre de la Culture depuis l’avènement de la Révolution du 14 janvier 2011 et la chute de l’ancien régime.
En dix ans, le ministère a été dirigé, successivement, par Moufida Tlatli, Ezzedine Bach Chaouch, Mehdi Mabrouk, Mourad Sakli, Sonia Mbarek, Mohamed Zinelabine, Chiraz Laatiri et Walid Zidi. Ce dernier avait créé une grande polémique à travers ses déclarations dans un secteur en pleine crise à cause de la pandémie de la Covid-19.

À peine installé dans son poste, soit un mois après sa nomination, Zidi a été limogé, le 5 octobre 2020, par l’actuel Chef de Gouvernement. Entre-temps, le ministère de la Culture est confié au ministre du Tourisme, Habib Ammar qui assure l’intérim depuis déjà 4 mois.
Le ministère de la Culture a souvent été dirigé par des personnalités du secteur culturel ou autres en dehors du secteur, notamment des académiciens.
Le nouveau ministre proposé devra diriger un département qui a vu la succession de quatre nouveaux ministres, en une seule année, soit de février 2020 à janvier 2021.