Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail Nourredine Taboubi a déclaré vendredi, que « le président de la république Kais Saied a mis la démission du chef du gouvernement Hichem Mechichi comme condition pour le démarrage du dialogue national. »
Dans une interview accordée au journal Al Sabah, Taboubi a ajouté : « convaincu par notre rôle de faire l’équilibre entre les différentes parties, ce n’est pas à nous de demander au chef du chef du gouvernement de démissionner. »