L’ancien ministre de la Défense Farhat Horcheni a appelé à la nécessité de lutte contre la marginalisation, la pauvreté, l’extrémisme afin de pouvoir lutter contre le terrorisme.
Lors de son intervention dans Houna Shems, vendredi 5 mars, à l’occasion de la commémoration de la Bataille de Ben Guerden de 2016, Horcheni a déclaré que « le discours de la haine mène au terrorisme. »
Il a considéré que « le discours de la discorde politique, mène à la violence et la violence aggrave les choses. »
Horcheni a appelé la classe politique à « développer le discours de tolérance et à redonner espoir aux jeunes.»