Cent soixante-huit candidats à l'émigration clandestine dont 122 subsahariens ont été secourus, les 13 et 14 juin courant, par les unités flottants de la garde nationale, dans plusieurs régions, fait savoir mardi Houcemeddine Jebabli, porte-parole de la direction générale de la Garde nationale.
Ils étaient partis des côtes de Sfax, Takelsa, Téboulba, Menzel Temime, Kerkennah et Chebba, précise la même source.
Le ministère public a ordonné de prendre les mesures nécessaires à leur encontre.