L’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE) a réactivé les travaux du comité technique des enfants retirés de leur famille à l’étranger, suspendu depuis 2017, selon Chiheb Barboursh, responsable à l’office.

Barbouch a déclaré, mercredi à la TAP, que le comité a tenu jeudi dernier une réunion préliminaire avec la participation de plusieurs parties, dont le ministère des Affaires sociales, le ministère de la Femme, de la Famille et des Personnes âgées, le ministère de la justice, ainsi que l’Observatoire national de la migration.

Cette réunion de coordination a porté sur les dossiers de 7 familles tunisiennes résidant en France, en Italie et en Allemagne qui ont porté plainte auprès des consulats tunisiens à l’étranger en raison de la soustraction temporaire de leurs enfants à la suite de conflits familiaux.

Il a fait savoir que le comité va envoyer une fiche technique aux attachés sociaux dans les pays en question afin d’obtenir des informations sur les enfants retirés à leurs familles ainsi que sur leurs conditions de séjour et leur situation financière, pour faire le suivi de leurs dossiers.

Le comité envisage, a-t-il dit, de mener des campagnes de sensibilisation dans les centres sociaux et culturels relevant de l’OTE pour informer les familles tunisiennes résidant à l’étranger des lois relatives à la protection de l’enfance à l’étranger.

Il a fait savoir que les campagnes de sensibilisation qui seront organisées avec la participation de juristes et d’avocats spécialisés permettront d’informer les familles tunisiennes à l’étranger la législation en vigueur dans les pays d’accueil et des dangers des conflits familiaux sur le sort de leurs enfants.