Le député Courant Démocratique Mohamed Ammar a déclaré qu’il préfère se retirer de la présidence du bloc parlementaire pour « des raisons personnelles. »
Dans une déclaration à l’agence TAP, mardi, Ammar a ajouté qu’il se trouve à l‘étranger depuis des mois, ce qui l’empêche d’effectuer son rôle de en tant que président.