Le parti républicain (Al Joumhouri) a estimé que le rendement des différentes institutions de l’Etat dans la lutte contre la propagation du coronavirus durant ces derniers jours a été « défaillant et équivoque ».


Les décisions « contradictoires et improvisées » des différentes institutions de l’Etat ont suscité les craintes des citoyens pour leur santé en les amenant à croire que le gouvernement est dans l’incapacité de garantir l’approvisionnement des établissements de santé en oxygène et de leur procurer les vaccins en quantités suffisantes, lit-on dans une déclaration publiée ce jeudi par le parti Al Joumhouri.

« La lutte de pouvoir acharnée conduira à l’effondrement des institutions de l’Etat », a averti Al Joumhouri, qui impute la responsabilité des conséquences graves de ces tiraillements aux trois présidents.


Selon le parti, le limogeage du ministre de la santé qui assume la responsabilité de l’organisation improvisée des journées portes ouvertes de vaccination, ne dispense pas le chef du gouvernement de sa responsabilité principale dans la gestion « catastrophique » de la crise.

De même, ajoute le parti, la visite du président de la République à un centre de vaccination fermé et sa rencontre avec un ministre démis de ses fonctions traduit « une improvisation dans la gestion des affaires de l’Etat et participe au renforcement de l’instabilité que vit le pays ».