La valeur des recettes douanières recouvertes en faveur de la trésorerie de l’Etat à fin août 2021 s’est élevée de 19,33% par rapport à la même période de l’année 2020, pour atteindre un niveau record estimé à 5405 MD, selon la direction générale de la douane.


Ce montant représente 63,59% de la valeur globale des recettes que la Douane Tunisienne ambitionne de réaliser en 2021 en faveur de la trésorerie de l’Etat, soit 8500 MD, selon « le contrat des objectifs du recouvrement des recettes douanières ».

Les mêmes données, communiquées jeudi par la direction générale de la douane, révèlent que le taux des recettes douanières enregistrées à fin août 2021, a progressé de 1,18% par rapport aux réalisations de l’année 2019.

De l’autre côté, la douane tunisienne a souligné que les efforts consentis par la garde de la sécurité et les équipes de perquisition douanière en matière de lutte contre la contrebande et de commerce parallèle, ont permis de saisir des objets d’une valeur de 187 MD, jusqu’à fin août 2021, soit une évolution de 19,17% par rapport à l’année 2020.


Les mêmes équipes ont, dans le même cadre, rédigé 5318 procès verbaux enregistrant ainsi une hausse de 32,49%, au cours de la même période.

La Douane tunisienne a fait savoir que le taux de réalisation des contrats d’objectifs « lutte contre la contrebande » à fin août 2021, a atteint en valeur 51,93% et 60% en volume des procès verbaux.

La même source a affirmé que la direction générale de la douane oeuvre, dans le cadre de l’application des contrats d’objectifs « lutte contre la contrebande et le commerce parallèle » en 2021, à réaliser un taux de croissance positif au niveau du nombre des rapports ainsi que celui de la valeur des objets saisis de l’ordre de 30% par rapport à l’année 2020.

Il convient de rappeler que la Douane Tunisienne a signé au début de l’année 2021, des contrats d’objectifs qui concernent le recouvrement des recettes douanières et la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle entre les différents responsables à la direction générale de la douane au niveau central, régional et local, et ce, dans le cadre de consacrer les nouveaux mécanismes de gestion administrative et d’appliquer à bon escient le processus de gestion basé sur des objectifs et des résultats.

Cette institution est soumise à un suivi périodique pour l’évolution des indicateurs et du niveau de la réalisation dans l’objectif d’améliorer la productivité et la rentabilité.