La STEG projette d’installer des compteurs intelligents à partir de janvier 2022. Ce projet, qui sera lancé à partir du gouvernorat de Sfax, vise à améliorer la qualité des prestations de la société, a indiqué à l’agence TAP, son directeur commercial Sami Ben Hmida.

La première phase de ce projet consistera à installer 20 mille compteurs intelligents à l’horizon 2024, avant de généraliser ces compteurs à tout le territoire au cours de la période allant entre 2025 et 2029.

Les compteurs intelligents permettent une télé-relève en temps réel, une télégestion et une télésurveillance de la consommation, ce qui favorisera la suppression de la facture intermédiaire. Ils permettent également au consommateur de suivre sa consommation et de procéder à des paiements mensuels.

La consommation de l’électricité augmente en Tunisie, annuellement de 4%, mais elle a régressé au cours des deux dernières années en raison de la diminution de la consommation des hôtels et des usines sous l’effet de la pandémie du coronavirus, a précisé le responsable.


La consommation des ménages représente 40 à 50% de la consommation globale. Le reste est réparti entre les hôtels, les entreprises et les usines.

Le responsable a également mis en garde contre l’utilisation des climatiseurs provenant du marché parallèle qui augmentent de 70% la quantité de l’électricité consommée par rapport aux climatiseurs conformes aux normes.

Selon Ben Hmida, la STEG distribue annuellement, prés de 25 millions de factures. Le citoyen paye 6 factures par an, soit une facture tous les deux mois. La marge d’erreur de la facturation est aux alentours de 0,2%.

Par ailleurs, les coupures d’électricité enregistrées durant l’été 2021 n’étaient pas dues à une perturbation de la production mais à la hausse des températures ayant endommagé certains câbles et poteaux électriques et aux incendies ayant touché le réseau électrique dans certaines régions, d’après ses propos.


Les facteurs climatiques tels que les températures élevées, les vents forts et la neige sont de nature à perturber la distribution de l’électricité, a-t-il fait remarquer à l’Agence TAP.