L’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) a observé lundi un sit-in devant le siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à Tunis pour protester contre la privatisation du secteur et les grandes difficultés auxquelles font face les étudiants à chaque rentrée notamment en ce qui concerne l’hébergement dans les foyers et l’orientation universitaire.


Dans une déclaration à l’agence TAP, Warda Atig, secrétaire générale de l’UGET a dénoncé la politique adoptée par le ministère de tutelle au cours de ces dernières années visant à soutenir le secteur privé à travers la signature de conventions permettant la formation dans plusieurs spécialités et ce, au détriment du secteur public.

Elle a, en outre, estimé que la ministre actuelle, Olfa Ben Ouda a appuyé et renforcé cette orientation évoquant l’existence de dossiers de corruption au sein du ministère.

Dans ce contexte, la responsable syndicale a appelé à l’augmentation du budget réservé aux foyers afin d’améliorer la capacité d’accueil et les conditions d’hébergement des étudiants.

Pour sa part, Louay Ferchichi, représentant de l’UGET à la faculté de droits et sciences politiques d’El Manar, a indiqué que ce sit-in, auquel ont pris part une dizaine de personnes, est observé pour protester contre le déroulement du processus de l’orientation universitaire signalant que près de 32 mille étudiants n’ont connu leurs résultats qu’au cours de ces derniers jours.

Il a par ailleurs, souligné la nécessité d’associer la partie syndicale dans la gestion des affaires estudiantines afin de garantir une rentrée universitaire dans de meilleures conditions.