Le Syndicat national des journalistes tunisiens a mis en garde les citoyens, les autorités ainsi que les structures publiques et privées contre ceux qui usurpent la qualité de journaliste.

Dans un communiqué rendu public jeudi, le SNJT a indiqué que des parties inconnues ont délivré des cartes de presse à des personnes qui n’appartiennent pas au corps des journalistes, ajoutant que seuls la commission nationale d’octroi de la carte de journaliste professionnel et le SNJT sont habilités à délivrer les cartes de presse.

Le syndicat a rappelé, dans ce sens, que l’usurpation d’identité est un crime puni par la loi, appelant les autorités concernées à assumer leurs responsabilités et à faire face à ces pratiques.