Un réseau d’endoctrinement et de recrutement de femmes sur les réseaux sociaux au profit de l’organisation terroriste Daech a été découvert grâce à une opération conjointe entre les directions de lutte contre le terrorisme de la Garde nationale et de l’agence de renseignement et de sûreté de la Défense nationale.

Le réseau, actif entre les gouvernorats du Kef et de Tozeur, est également en relation avec des éléments du groupuscule terroriste ” Ajnad al-Khilafa ” retranchés dans les montagnes tunisiennes, indique jeudi un communiqué de la Direction générale de la Garde nationale.

Le Parquet près le pôle judiciaire antiterroriste a émis des mandats de dépôt à l’encontre des membres du réseau, ajoute-t-on de même source.