Le ministre de l’éducation, Fethi Sellaouti, a souligné lundi que le ministère n’hésitera pas à fermer tout établissement scolaire ayant enregistré un fort taux de contamination par la COVID-19.

Dans une déclaration aux médias en marge d’un séminaire régional tenu à l’Ariana pour évaluer le secteur, le ministre a souligné qu’une école et de nombreuses classes dans différents établissements scolaires ont été fermées après avoir détecté plusieurs cas de contamination par la COVID-19.

Dans ce sens, Sellaouti n’a pas écarté la possibilité de recourir de nouveau au système d’enseignement par groupes ou à l’enseignement à distance en cas d’augmentation des cas de contamination par la COVID-19 suite à une éventuelle nouvelle vague de la pandémie notant que cette décision demeure toujours tributaire des recommandations du ministère de la santé et a pour objectif de protéger la santé des élèves et du cadre éducatif.

Par ailleurs, le ministre a souligné que l’évaluation générale du système éducatif a révélé de grandes lacunes au niveau des acquis des élèves en raison de la suspension des cours pendant la période de confinement général.

Dans ce cadre, Sellaouti a signalé que le ministère conclura des contrats d’objectifs avec les commissariats régionaux de l’éducation afin d’atteindre certains objectifs escomptés visant à améliorer le rendement du secteur.

Le ministre a, en outre, estimé que la réforme éducative devra concerner essentiellement l’allègement des programmes et du temps scolaire.

Il a, par ailleurs, ajouté que le ministère assurera des missions de contrôle pour lutter contre la corruption dans tous les commissariats régionaux de l’éducation.