Le parti de ”l’Alliance pour la Tunisie” a estimé que la conférence de presse tenue, hier lundi, par le mouvement Ennahdha n’est qu’ une tentative désespérée de blanchir la décennie de ravages gouvernée par ce parti et ses alliés.

Dans une déclaration publiée mardi à l’issue de la réunion de son bureau politique, le parti a souligné qu’Ennahdha insiste à se croire au-dessus du peuple tunisien, malgré une décennie durant laquelle la nation, l’Etat et la majorité des Tunisiens ont subi toute forme de marginalisation.

L’Alliance pour la Tunisie a fait constater que la déclaration faite par le dirigeant nahdhaoui Sami Triki où il assure que ” son parti est fier des acquis de la dernière décennie ” prouve l’obstination d’Ennahdha à ne pas reconnaître l ‘échec des politiques des gouvernements auxquels il a participé et des institutions dont il a participé à la gestion.

Par ailleurs, le parti a considéré que l’insistance des intervenants à la conférence de presse à nier tout rapport du mouvement avec l’affaire dite du ” lobbying ” est une tentative d’exercer des pressions sur la justice saisie des affaires relatives aux violations électorales.

A cet effet, Le parti de l’Alliance pour la Tunisie a appelé le président de la République à inciter les magistrats à statuer rapidement les affaires de corruption politique, financière et administrative.